Non classé

Imprégnation des enfants par le plomb en France en 2008-2009

By 30 octobre 2013 No Comments

L’INVS a publié sur son site les résultats de l’enquête de prévalence du saturnisme infantile en France

Objectifs – Estimer la prévalence du saturnisme (plombémie supérieure ou égale à 100 µg/L) chez les enfants de 1 à 6 ans en France en 2008-2009 et décrire les niveaux d’imprégnation au plomb des enfants dans chaque région.

Méthode – Il s’agit d’une enquête transversale réalisée en milieu hospitalier avec un plan de sondage à deux degrés. Une stratification au premier degré a été faite sur la région administrative et sur le risque d’exposition au plomb dans l’habitat estimé pour le bassin d’attraction de chaque hôpital. Les 143 hôpitaux participants ont été tirés au sort et 3 255 enfants ont été inclus en « tout venant » dans les services. La plombémie de chaque enfant a été mesurée. Les caractéristiques sociodémographiques de l’enfant et de la famille ont été renseignées par questionnaire.

Résultats – La prévalence du saturnisme, chez les enfants de 1 à 6 ans, est estimée à 0,11% (IC95% [0,02-0,21]), ce qui représente 5 333 enfants [784-9 882] pour l’ensemble de la France. La moyenne géométrique des plombémies est de 15,1 µg/L (IC95% [14,7-15,5]) ; elle est légèrement supérieure chez les garçons et ne varie pas significativement avec l’âge. L’imprégnation des enfants présente peu de disparités régionales.

Discussion – La prévalence du saturnisme est passée de 2,1% (IC95% [1,6-2,6]) en 1995-1996 à 0,11% (IC95% [0,02-0,21]) en 2008-2009 dans la classe d’âge 1-6 ans. Cette baisse témoigne d’une forte diminution de l’exposition des enfants depuis 15 ans en France, comme cela est constaté dans d’autres pays industrialisés.