Dépistage du saturnisme infantile dans certaines communes d’Ile-de-France

Cela fait déjà plus d’un siècle que les eaux usées de Paris ont été répandues dans des plaines qui sont aujourd’hui urbanisées. Cette situation a entraîné la contamination des sols par les plombs. Afin d’éviter au mieux le risque de saturnisme dans le Val d’Oise et les Yvelines, l’agence sanitaire Santé publique de France soutient le dépistage du saturnisme infantile dans ces contrées de la région.

D’après l’agence, l’exposition au plomb est beaucoup plus néfaste chez les enfants. Ces derniers peuvent se retrouver avec des troubles sur le comportement et l’humeur, des problèmes avec la croissance, la puberté, les facultés intellectuelles, ou encore l’acuité auditive.

Une situation de plus en plus critique

Il existe principalement trois plaines qui ont servi d’égouts à Paris et son agglomération durant plus d’un siècle. Il y a les plaines d’Achères, de Carrières-sous-Poissy/Triel-sur-Seine (Yvelines) et les plaines de Méry-sur-Oise/Pierrelaye (Val-d’Oise). Ces plaines s’étendent sur 4620 hectares, et pendant de très longues années, elles ont fait l’objet d’épandages d’eaux usées brutes. Les eaux qui étaient déversées dans les plaines renfermaient des métaux lourds tels que le plomb, mais aussi le cuivre, ou encore le zinc. De 1890 à 2006, elles ont été traitées, mais seulement de façon partielle et dans certains secteurs bien spécifiques.

C’est à partir de 2007 que des études ont été menées dans le but de cerner cette pollution et de connaître les risques sanitaires sur la zone impactée. Ce sont ces études qui ont permis de découvrir que le plomb était bien présent dans les sols et qu’en plus, il présentait des teneurs bien supérieures au bruit de fond régional. Le dépistage du saturnisme infantile permettra d’évaluer les risques pour les enfants. Les conséquences peuvent être sérieuses pour eux.

Pourquoi un dépistage du saturnisme infantile ?

C’est parce que la situation des plaines est disons… particulière qu’un dépistage du saturnisme infantile s’impose. Ce dépistage permettra de prendre les mesures nécessaires en vue d’assurer la protection des petits. Il faut savoir que l’intoxication chronique par le plomb peut entraîner de multiples conséquences, allant d’un dépôt au niveau des gencives à des atteintes graves du cerveau, en passant par la survenue de taches sur la face interne des joues, des coliques brutales et intenses, des troubles de l’attention chez les plus jeunes, des retards psychomoteurs, ou encore l’atteinte au niveau des nerfs des bras et des jambes.

La présence de plomb peut être très dangereuse pour les enfants âgés de 0 à 6 ans se trouvant sur le site. Il apparait dès lors indispensable de renforcer la vigilance sanitaire et de bien rappeler les mesures de précaution, comme le souligne l’ARS.

Pour les adultes également, la présence de plomb n’est pas sans conséquence. Entre l’augmentation des risques de maladie rénale chronique et d’hypertension artérielle, la diminution de la fertilité masculine et les conséquences négatives chez la femme enceinte, le risque de saturnisme peut être plus sérieux qu’on le soupçonne. Il faudra donc prendre ses dispositions et procéder à un dépistage rapidement.