Grossesse et allaitement

  • Avant la grossesse :

Le fait pour une femme d’avoir présenté un saturnisme chronique dans son enfance ne doit pas conduire à déconseiller une grossesse ; cependant, il est nécessaire de veiller à l’absence de poursuite de la contamination et de suivre le développement du futur bébé.

  • Pendant la grossesse :

Le fait pour une femme enceinte de présenter des facteurs de risque environnemental identiques à ceux énumérés ci-dessus pour les enfants représente une situation à risque pour le foetus.

  • Après la naissance :

Chez une femme présentant des facteurs de risque, l’allaitement est autorisé jusqu’au seuil de 100 µg/L de plomb. Au-delà, la décision de contre-indication de l’allaitement ne doit pas être systématique, mais réfléchie en tenant compte des bénéfices du lait maternel sur la prévention des infections et de l’allergie et des bénéfices psychologiques dans la relation mère-enfant.

allaitement