Le saturnisme chronique de l’enfant est une intoxication causée par le plomb ou par les sels de plomb ; il s’agit d’une priorité nationale de santé publique en France.
Le réseau SaturneSud a été créé en 1991 par les principaux acteurs institutionnels concernés par le saturnisme dans le département des Bouches-du-Rhône, dans le but de :

  • constituer une ressource cohérente au service du public, des divers professionnels et des institutions ;
  • promouvoir la prévention et le dépistage par des actions générales ou ciblées en direction de la population et des professionnels ;
  • contribuer à la prise en charge sanitaire des enfants dépistés, en collaborant avec les professionnels de santé, les établissements de santé et les institutions concernés ;
  • coordonner les enquêtes environnementales et les actions de réhabilitation avec les situations sanitaires ;
  • collaborer au système national de surveillance du saturnisme infantile.

Le saturnisme

Le plomb est un métal qui n’a aucun rôle dans le fonctionnement de l’être humain. L’homme peut être contaminé par voie digestive (eau, aliments, terre, sable) et aérienne (poussières, carburants). Après avoir pénétré dans l’organisme, le plomb est stocké dans les os, et son élimination est très lente.

– les enfants sont les plus concernés parce qu’ils portent plus souvent du sable et des objets à la bouche et parce que leur organisme en croissance est plus sensible en cas d’intoxication ;

– la toxicité peut se manifester par une anémie , des troubles digestifs (douleurs abdominales, constipation), une fatigue , un sommeil agité , de moins bonnes acquisitions(motricité, langage, écriture) . Ces signes ne sont pas très sensibles, et leur absence ne signifie pas obligatoirement que l’enfant n’est pas contaminé. Le risque principal est insidieux, à long terme : il s’agit de moins bonnes performances scolaires.

– les risques sont pour la plupart réversibles , c’est-à-dire qu’ils disparaissent une fois que la contamination a cessé et au fur et à mesure que le plomb accumulé est évacué ;

– le risque de chaque enfant peut être évalué par les médecins , en étudiant leurs habitudes, leurs comportements, et en réalisant dans certains cas une prise de sang pour doser le plomb ;

– il est important de repérer et traiter les enfants contaminés pour qu’ils ne soient pas gênés dans leur scolarité et n’accumulent pas un retard qui serait par la suite difficile à rattraper :voir la page « conseils ».